Brink’s France a décidé d’offrir 50 distributeurs (installation et les 12 premiers mois) à des communes qui en sont désormais privées. Plus d'infos dans les actualités.

Entre 500€ et 1300€HT par mois selon le volume de retraits

Point Cash by Brink's

votre argent à proximité

Une offre de service complète et compétitive, proposée sous forme de location aux collectivités locales, aux banques et aux commerces.

Prestation de service complète

Une prestation de service complète

Nous gérons l’installation, la gestion financière, la maintenance et les transmissions des informations bancaires

Expertise sécuritaire

Notre expertise sécuritaire

Par notre savoir-faire actuel, nous maîtrisons parfaitement les contraintes légales et sécuritaires du site et de son exploitation

Partenariats bancaires

Nos partenariats bancaires

Nous avons la capacité à nouer des partenariats avec les banques pour traiter les différentes opérations bancaires

(autorisations Mastercard et Visa et compensations interbancaires)
Disponible 7J/7

Disponible 7J/7

Nos services sont alertés 7j/7  de toute anomalie de fonctionnement

Point Cash en action

Des attentes fortes

Mairie

Le distributeur de billets est un moteur de la vie économique

Vincent - Maire d’une ville de 1500 habitants

« Avec l’installation d’un distributeur de billets, c’est la vie économique de mon centre bourg qui renait »

Commerce

Conserver les clients
qui veulent payer en espèces

Clémentine - Gérante d’une supérette d’une ville de 1000 habitants

« Mes clients ne veulent pas tous payer par carte, Le distributeur de billets me permettrait de conserver mes clients. Sinon, ils pourraient faire leurs courses ailleurs »

Nos Offres

Une solution efficace et rapide à mettre en œuvre

Point Cash Village

Dans notre offre, nous nous chargeons de tout sous forme de forfait mensuel

Votre distributeur de billets clés-en-mains en 4 étapes

  • 01

    L’approche sécuritaire et économique

    L’audit et l’aménagement sécuritaire : lors d’une visite, nos équipes étudient les conditions de sécurité du site et les aménagements nécessaires pour une bonne protection et une conformité aux réglementations en vigueur

     

    L’analyse économique : à l’analyse des données de fréquentation prévisionnelle, nous vous présentons notre offre commerciale

  • 02

    L’installation du distributeur de billets

    La conformité du site : notre accompagnement dans la mise en sécurité du site

     

    La livraison d’un distributeur de billets choisi dans une large gamme d’automates utilisés par les banques

     

    L’installation et les raccordements télécom et d’alarmes

  • 03

    La gestion quotidienne du distributeur de billets

    La gestion financière

     

    La maintenance

     

    La sécurité par notre télésurveillance

     

    La gestion des incidents

  • 04

    Le service bancaire de règlement et réconciliation

    Les vérifications d’autorisation

     

    Les connexions avec Visa et Mastercard

     

    Les débits sur les comptes des utilisateurs et les compensations interbancaires

Actualités

01 03

Brink’s France va offrir 50 DAB (installation + année 1)

Paris, jeudi 26 novembre 2020. Pour contribuer à la relance de l’activité commerciale et poursuivre ses actions en faveur de la ruralité, Brink’s France a décidé d’offrir l’installation et les 12 premiers mois de services de 50 distributeurs de billets « Point Cash Village » à des communes qui en sont désormais privées.

« La France a supprimé l’an dernier six distributeurs de billets par jour, soit plus de deux mille. Le commerce de centre-bourg est en pleine crise et la vie disparaît dans nos villages ou dans nos quartiers. Le cash c’est le pilier du commerce de proximité mais également le lien social, la solidarité et un espace de liberté qu’il faut défendre contre la stratégie du tout digital », explique Patrick Lagarde, PDG de Brink’s France.

Acteur important de l’écosystème du cash, Brink’s France a développé depuis 2019 une offre alternative baptisée Point Cash Village qui permet aux communes de s’équiper à moindre coût d’un distributeur de billets. Cette offre a été récompensée du prix de l’innovation par le Salon des Maires et Collectivités. Depuis, une trentaine sont installées ou en cours d’installation et des projets sont ouverts avec plus de 600 collectivités locales.

« Offrir un an de service pour cinquante distributeurs de billets (1 million d’euros de prestations), c’est d’abord un acte citoyen et solidaire avec des commerçants durement touchés par la crise, en apportant aux municipalités un levier de soutien à l’économie locale. Il s’agit également de pérenniser notre propre activité dans des territoires où elle est désormais menacée pas une réfaction de l’offre de service alors que, paradoxalement, la demande reste forte » précise Patrick Lagarde.

Les communes peuvent d’ores et déjà manifester leur intérêt auprès de Brink’s France. Un comité indépendant, en partenariat avec une association nationale d’élus locaux, va être créé ; il sera chargé de sélectionner les projets.

Pour les dépôts de dossiers : communications@brinks.fr ou sur le site www.brinkspointcash.fr
Contact médias Brink’s France : (Direction de la Communication )
Stéphanie Courtois s.courtois@brinks.fr Tel : 06 77 63 60 81

À propos de Brink’s France
Brink’s France, leader français de l’Ingénierie fiduciaire, accompagne les principaux groupes bancaires et grandes enseignes dans l’optimisation et l’évolution de l’écosystème des espèces. Par ses différentes filiales, le groupe propose des prestations adaptées aux évolutions de ses clients : transport de fonds, gestion des flux de paiement, automates de dépôt et de retrait pour les banques et les points de vente, formation à l’anticipation des risques.
S’appuyant sur près de 4 000 collaborateurs sur toute la France, le groupe gère aujourd’hui 12 000 automates de retraits d’espèces, ainsi que 5 000 automates de gestion des paiements en points de vente.
Brink’s France est la deuxième filiale du Groupe Brink’s, qui opère depuis 160 ans dans plus de 100 pays dans le monde.

02 03

Le 10ème DAB « Point Cash » inauguré à Aoste (38)

Paris, le jeudi 16 juillet 2020. Brink’s France a installé cet été dix nouveaux distributeurs de billets exploités en propre sous la marque Point Cash. Ces installations décidées en partenariat avec les collectivités locales visent à dynamiser l’activité économique des communes là où le maillage du réseau bancaire ne permet plus la distribution d’espèces.

Avec la reprise des activités en mai et les dernières élections municipales, Brink’s France a reçu près de cent nouvelles demandes de maires ruraux pour s’équiper en distributeurs. « Point Cash est un succès et confirme l’attachement fort des Français aux espèces. L’accessibilité de celles-ci est un véritable enjeu dans les zones rurales, pour garantir le dynamisme des commerces de proximité et des activités associatives », explique Patrick Lagarde, PDG de Brink’s France.

Selon les chiffres de la Banque de France, le nombre des distributeurs a baissé de 10% en cinq ans dans l’hexagone pour atteindre 54.000 unités. Avec Point Cash, Brink’s France innove en proposant un modèle de service qui abaisse le coût d’exploitation et par là le seuil de rentabilité pour l’installation et le maintien d’un distributeur de billets. La fréquentation moyenne sur ces distributeurs varie entre 1.500 et 4.500 retraits par mois.

Dix distributeurs Point Cash sont déjà en service en France et dix supplémentaires sont en cours d’installation pour une mise en route avant septembre. Parmi les villages équipés*, trois sites viennent d’être installés en Isère, dont celui d’Aoste, commune de 3000 habitants en plein essor industriel et commercial. Révélatrice du rôle prépondérant des élus dans la préservation des commerces locaux, la mise en service du distributeur était l’occasion d’une inauguration ce jeudi 16 juillet. « Comme d’autres maires en milieu rural, nous œuvrons pour le développement de notre commune et pour le maintien de services aux usagers. » rappelle Monsieur Roger Marcel, maire d’Aoste.

« Nous sommes très heureux de pouvoir contribuer à améliorer la qualité de vie dans ces territoires et à tisser des liens avec les acteurs de la ruralité. Cela s’inscrit dans notre stratégie de développement de solutions intégrées au sein de l’écosystème du cash », précise Patrick Lagarde.

CP -160720 – Dix nouveaux distributeurs Point Cash installés

03 03

Communiqué de presse FEDESFI du 15 mai 2020

Paris, le 15 mai 2020. La Fédération des Entreprises de Sécurité Fiduciaire (FEDESFI) a saisi cette semaine la Direction Générale de la Concurrence et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) au sujet du refus du paiement en espèces ouvertement affiché par plusieurs commerçants indépendants et enseignes de distribution.

La FEDESFI, dont les adhérents ont notamment pour activité le transport de fonds, le traitement de valeurs et la gestion des distributeurs de billets, cite à l’appui les cas de grandes enseignes de bricolage et de vins et spiritueux, ainsi que ceux de différents petits points de vente, qui refusent les espèces pour, selon leurs affirmations, éviter la propagation du virus.

La FEDESFI rappelle que le refus de paiement en espèces dans les commerces ne fait pas partie des mesures restrictives envisagées par la loi du 23 mars 2020 relative à l’état d’urgence sanitaire. Au contraire, le « retrait d’espèces » est expressément cité dans les actes de première nécessité autorisés.

Le comportement de ces commerçants « repose sur de fausses allégations, susceptibles de caractériser une pratique commerciale trompeuse constitutive d’un délit ». Le refus de recevoir des espèces constitue en outre une infraction sanctionnée pénalement.

Pour la FEDESFI, il est urgent d’endiguer cette pratique, notamment parce qu’elle conduit à exclure les consommateurs qui ne disposent pas de carte de paiement. Le 6 avril dernier, le Défenseur des Droits avait ainsi dénoncé « une pratique discriminatoire ».

La FEDESFI est alarmée par cette entrave à la liberté d’utiliser les espèces, qui profite évidemment aux grands opérateurs privés internationaux gérant les cartes bancaires et terminaux de paiement, ceux-ci ayant mis en oeuvre des communications orientées afin de nourrir les craintes – non avérées – liées au paiement en espèces.

En mettant l’emphase sur le moment du paiement, plus que sur les manipulations des produits, et en omettant d’évoquer les risques liés à la manipulation des cartes bancaires ou terminaux de paiement, ces communications faussent en leur faveur le jeu de la concurrence et encouragent des psychoses dommageables au libre choix du mode de paiement.

La FEDESFI rappelle que les gestes barrières passent par le port du masque et la désinfection des mains après toute manipulation d’objets.

Ce communiqué de presse a été repris dans les Echos du 18 mai : « … Les professionnels du cash ripostent » 

En poursuivant votre navigation sur le site www.brinkspointcash.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites ou d’audiences. En savoir plus